Rechercher

(Auto)Diagnostic de votre société (2/7).

Mis à jour : avr. 19

Etape N°2 - La Finance

La finance, élément incontournable de toute entreprise. Nous ne prétendons pas ici faire le tour d’un vaste sujet, qui possède de nombreuses composantes mais simplement de mettre l’accent sur quelques éléments de réflexion qui nous paraissent importants.


On va s’interroger sur la rémunération des salariés et de soi-même en termes d’équité homme/femme, d’évolution, de composantes et de niveau.


Pour l’entreprise, les valeurs financières (comptables) sont pour beaucoup connues mais leurs variations et leurs contenus méritent une attention précise.


L’évolution du CA, et de ses composantes en rapport avec l’activité de l’entreprise (export, négoce, services, production ou ré-affûtage, CA exceptionnel…) sont à regarder. Le CA en lui-même n’étant que peu intéressant, on l’analysera au rapport de paramètres comme :

- Le prévisionnel

- La comparaison à l’année précédente, au mois précédent

- Sa saisonnalité

- La marge commerciale par catégorie

- Les charges fixes et variables

- Les remises accordées

- Etc…

De cette étape Finance, les indicateurs suivants peuvent être calculés : Seuil de rentabilité, Besoin en Fond de Roulement (BFR), Capacité d’Auto-Financement (CAF). Mais là aussi les variations sont plus pertinentes. Comment évoluent-ils ? Est-ce que la société s’enrichit ou s’appauvrit ?


Tableau de bord d'analyse financière

Pour certains, l’activité réduite due au COVID-19 implique des décisions rapides sur le report des charges fiscales, sociales, le besoin de prêt, ou encore le report des échéances de crédit.


La question des délais de règlement au regard du volume/marge par client doit permettre la mise en place d’une stratégie visant à moins impacter la société : du simple rappel, à la négociation, voir à l’arrêt de livraison et la mise en demeure : les retards de règlement non justifiés ou expliqués sont tout simplement inacceptables.


Les frais de représentation peuvent être très importants pour toutes les professions faisant intervenir des livraisons, des déplacements : voitures/train/avions, hôtels, restaurants, téléphone, assurances. On s’interrogera sur le bien-fondé de certaines tournées, visites commerciales au regard des potentiels, de la compatibilité de type de clientèle avec sa société, du CA réalisé… La question de la valeur ajoutée apportée par la personne qui réalise les visites clients mérite d’être posée. On voit souvent des ateliers d’affûtage qui ont une force commerciale mais qui dans les faits n’a pas le temps matériel de faire autre chose que des livraisons et des enlèvements : des livreurs qui n’ont pas le temps de vendre ? des vendeurs réduits à la fonction de conduire, des mixtes peu rémunérés ou à l’inverse trop ? Des dirigeants qui pilotent un utilitaire et non leur entreprise etc…


Qui dit Marge dit aussi Achats et variation de stock : comment évolue mon stock ? est-ce que les références tournent ? est-il en rapport avec les besoins de mes clients et les miens ? Quant aux achats, il pourrait être intéressant d’en faire l’analyse du point de vue relation, qualité, services et prix.


Reste la question des tarifs qui animent souvent grand nombre de discussions. Les questions et affirmations sont nombreuses : mon confrère casse les prix, comment fait-il pour vendre à ce prix ? Pourquoi faire le transport gratuit à vos clients alors que les transports sont une charge pour vous ? Chaque remise accordée doit impliquer une augmentation de CA (10% de remise sur un produit à 30% de marge brute nécessite de vendre 50% en plus), Quand je fabrique est ce que je gagne plus d’argent que lorsque je ré-affûte ?


On le voit les critères "finance" sont nombreux. Notre conseil est d'avoir quelques indicateurs clefs permettant de piloter son entreprise, mais aussi se poser régulièrement de bonnes questions, faire appel à son cabinet comptable ou à une société extérieure pour faire le point de la situation.

Réalisation site internet : @agencecalissi | Mentions légales