CONSEILS FILTRATION HUILE

Conseils en filtration d’huile 

« Filtrer et refroidir l'huile de coupe... ça (r)apportent quoi ? » 

Pour pouvoir choisir le bon système de filtration d'huile entière il faut d'abord s'intéresser au travail réalisé.

 

Le travail du carbure et/ou de l’acier génère des déchets.

Ces déchets présents dans l’huile doivent être filtrés pour :

  • Respecter le processus même de l’arrosage qui doit favoriser l’élimination des copeaux, lubrifier le point de contact meules et refroidir la coupe. 

  • Réduire l’usure des éléments mécaniques de la machine : vis à billes, guidages linéaire, portées des porte-meules, cône de la poupée, pinces, porte-outils, contre-pointe…

  • Augmenter la durée de vie de l’huile utilisée

  • Améliorer l’état de surface des outils

  • Réduire l’usure des meules.

  • Très fortement réduire les temps de nettoyage et de maintenance

  • Offrir aux opérateurs des machines « propres » dont spontanément on prend plus soin.

  • Enfin et c’est l’un des points certainement le plus important, garantir la santé des utilisateurs car l’huile sale peut déclencher des pathologies sérieuses

  • Comment imaginer que le résultat d’affûtage/taillage puisse être satisfaisant avec une huile chargée en particules ? 

  • Comment imaginer qu’une huile sale n’a aucune influence sur la santé des opérateurs ?

La forme, la taille et le volume des déchets ne sont identiques partout 

  • l’acier et le carbure produisent des déchets différents en taille et en forme.

  • Le processus même de travail et notamment le type de travail (ébauche, ou finition), le type d’huile, et les meules utilisées, influent sur la production des déchets et leurs types (poudre, filaments, taille de quelques microns à plusieurs centaines de microns,

  • Le volume de déchets qui va être produit doit être calculé.

  • Le type de filtration doit être adapté à l’application.

La filtration DOIT être étudiée et dimensionnée pour chaque cas.

  • Le débit de filtration doit être au minimum égal au débit d’arrosage

  • L’huile compatible avec le type de filtration

  • La surface filtrante en adéquation avec le débit et le volume de déchets à filtrer

  • Le type de filtration doit prendre en compte des données écologiques et de retraitement des déchets

  • Le débit et la pression des pompes choisis en corrélation avec le travail à faire

  • Le groupe de stabilisation de température (frigo) calculé en fonction de la variation thermique du fluide d’arrosage en condition de travail, du bâtiment, de la précision de température nécessaire (+/-1°, +/-0,5°)

  • La filtration est une affaire de spécialistes.

Ci-dessous les différents systèmes de filtration couramment utilisés dans les ateliers d’affûtage et chez les fabricants d’outils.

Notre avis : 

Les filtres à adjuvants (qualité de la filtration de l'ordre de 2-3 microns nominal) sont utilisables avec tous les types de viscosités d’huile, tous les débits et jusqu’à des volumes élevés de déchets. Le filtre avec adjuvants est par ailleurs le seul qui répond de base à des mixités de matières (HSS et carbure). Le recyclage des boues est possible.

Réalisation site internet : @agencecalissi | Mentions légales